1 – L’endoscopie

La chirurgie évolue depuis une vingtaine d’années vers des techniques de moins en moins traumatisantes, que l’on dit mini-invasives. L’endoscopie fait partie de ces techniques. Elle consiste à introduire une caméra, par une très courte incision, qui éclaire la zone à opérer et permet de la visualiser sur un écran de télévision. En 1993, le Docteur Destandau conçoit l’intrument Endospine®, pour appliquer la technique endoscopique à la chirurgie du rachis. D’abord réalisée de façon artisanale, l’instrumentation est depuis 1998 fabriquée industriellement par la société STORZ. Les cent premiers cas ont porté sur les disques L4-L5 et L5-S1. Dès 1994 la technique a été utilisée pour tous les niveaux lombaires puis pour les hernies foraminales, les hernies cervicales, les canaux lombaires étroits et enfin les récidives de hernie discale. Depuis 2000, le Docteur Destandau utilise exclusivement la technique endoscopique.

2 – Ses champs d’application

Le Docteur Destandau a opéré plus de 7000 patients de hernie discale lombaire à l’aide de cette technique, quels que soient le niveau, la position, la migration de la hernie, et même s’il s’agit d’une récidive. Il a étendu l’application de ce mode opératoire au canal lombaire étroit en 2001 (394 cas), à la hernie discale cervicale en 2002 (256 cas), à quelques hernies thoraciques, aux rétrécissements du canal rachidien cervical et à de petites tumeurs des nerfs.

3 – Anesthésie

Deux types d’anesthésie sont proposés :

  • l’anesthésie générale
  • l’anesthésie loco-régionale (rachianesthésie)

Le choix se fait en concertation avec l’anesthésiste.

4 – Avantages d’ Endospine®

La petite taille de l’incision diminue le traumatisme musculaire et les douleurs post-opératoires et facilite une reprise rapide des activités. La présence de la caméra permet une très bonne visualisation. Le champ de vision est large et direct, à la différence des autres techniques mini-invasives. Cette technique permet une réduction du taux de complications infectieuses car les instruments ne touchent jamais la peau. Enfin la petite taille de la cicatrice constitue un autre avantage d’ordre esthétique .