Accès rapide :
IntroductionPrincipesIndications d’Endospine®Utilisation d’Endospine®Soins post-opératoiresComplicationsAvantages de l’endoscopieConclusion

1 – Introduction › Haut de page

Endospine® est composé d’un speculum et d’une partie interne. Ce speculum est positionné contre les lames après avoir incisé la peau et l’aponévrose et détaché les muscles de l’apophyse épineuse. La partie interne est fixée au speculum ; elle sert de support à l’endoscope et comporte deux autres canaux, un pour l’aspiration et l’autre pour les instruments chirurgicaux.

Instrument technique Endospine, chirurgie hernie discaleLes canaux forment un angle de 12°. Cette angulation permet au chirurgien de toujours voir l’extrémité des instruments et d’utiliser l’aspiration comme un second instrument.

Instrument technique Endospine, chirurgie hernie discaleEndospine® comprend en outre un écarteur à racine que l’on peut pousser à l’interieur du canal. Il permet d’écarter le nerf, supprimant ainsi toute structure fragile de la zone de travail

Instrument technique Endospine, chirurgie hernie discaleL’endoscope Hopkins 0° procure une large vision sans déformations du champ opératoire et y apporte la lumière par l’intermédiaire du cable de lumière.

L’intervention se déroule sous contrôle télévisé. La résection d’une partie de la lame et des apophyses articulaires puis du ligament jaune permet d’exposer la racine puis la hernie. Celle-ci est enlevée et une microdiscectomie est réalisée. On vérifie la bonne libération du nerf puis une hémostase parfaite des muscles peut être faite en retirant le dispositif.Un pansement spécial imperméable permet à l’opéré de se doucher ou de se baigner.

2 – Principes › Haut de page

Endospine® apporte 4 principaux avantages au cours de l’opération :

  • parfaite qualité de vision : fournie par un endoscope Hopkins de 4mm sans ombre ni eclipse
  • grossissement des structures anatomiques et large vision : l’oeil est à l’interieur du rachis
  • contrôle permanent de l’extrémité des instruments chirurgicaux et des différentes structures anatomiques, d’où une sécurité accrue
  • mobilité, qui permet au chirurgien d’explorer tous les recoins, d’y apporter la lumière et d’en capturer l’image

3 – Indications d’Endospine® › Haut de page

L’indication chirurgicale se pose devant une radiculalgie bien expliquée par la hernie discale, qui résiste au traitement médical ou s’accompagne de signes neurologiques déficitaires. La technique endoscopique convient à tous types de hernies discales y compris aux récidives.

Si ses avantages peuvent être discutés pour une hernie simple chez un patient maigre, ils deviennent manifestes dans toutes les situations profondes telles que les hernies foraminales ou extra-foraminales ou chez les patients obèses, situations dans lesquelles l’incision cutanée reste de la même taille. Cette technique endoscopique peut également être utilisée dans les canaux lombaires étroits.

Endospine® est un instrument chirurgical à usages multiples. Il est conçu pour tous types de hernie discale et particulièrement les hernies foraminales ainsi que pour l’ élargissement bilatéral des canaux lombaires étroits.

4 – Utilisation d’Endospine® › Haut de page

Le speculum d’ Endospine® est enfoncé puis le mandrin est retiré. Ensuite sont mis en place la pièce de travail et l’endoscope. Le système tient tout seul. Le cable de lumière repose sur une table.

technique_01-150x150 technique_01-150x150

Endospine® peut être orienté soit avec la main gauche et l’aspiration, soit avec la main droite et un instrument chirurgical (ici une pince de Kerison), soit avec les deux mains mais de manière alternée. Endospine® suit les mouvements de l’instrument, dont l’extrémité est en permanence dans le champ de l’endoscope.

technique_07

La pièce de travail peut être fixée au speculum dans différentes positions : en position haute on résèque plus facilement l’os et le ligament jaune; en position basse, l’effet zoom facilite la dissection de la racine.

technique_10 technique_11

Endospine® est stable et n’a pas besoin d’être tenu ou fixé.

5 – Soins post-opératoires › Haut de page

Le patient est levé immédiatement après le réveil. La rééducation est commencée immédiatement pour mobiliser le rachis et assouplir la musculature. Grâce à un pansement imperméable l’opéré peut prendre un bain ou se doucher aussitôt. On encourage la reprise des activités antérieures dès que possible et plus particulièrement des activités sportives. Il n’y a aucune restriction pour le patient après cette opération.

6 – Complications › Haut de page

Les complications sont les mêmes que pour la chirurgie conventionnelle de la hernie discale. La brèche durale est habituellement petite et peut être traitée par tamponnement avec du Surgicel ou par un patch musculaire collé et par une suture serrée de l’aponévrose. Les soins post-opératoires sont les mêmes.

Les spondylodiscites post-opératoires sont moins fréquentes avec l’endoscopie qu’avec les techniques classiques, probablement car les instruments qui vont dans le disque ne touchent jamais la peau.

7 – Avantages de l’endoscopie › Haut de page

La réduction de l’abord chirurgical réduit le traumatisme musculaire et les douleurs post-opératoires; cela facilite la reprise rapide des activités.

Les patients apprécient l’avantage esthétique des opérations endosocopiques.

La projection de l’oeil du chirurgien dans le champ opératoire améliore la définition des structures anatomiques, ce qui compense largement l’absence de vision tri-dimentionnelle.

La vue endoscopique facilite l’hémostase non seulement des structures profondes mais aussi des muscles, contribuant ainsi à un meilleur confort post-opératoire.

Cette technique est également utile dans les canaux lombaires étroits uni-segmentaires où par un abord unilatéral on peut grâce au large champ de vision décomprimer le fourreau dural et la racine des deux côtés.

De plus, la large vision procurée par l’endoscope fait la différence entre les autres techniques mini-invasives et cette technique endoscopique, et de façon d’autant plus nette que le champ opératoire est profond. Ceci est particulièrement vrai dans les hernies foraminales et extraforaminales, les sténoses du canal rachidien et chez les patients obèses.

Enfin la réduction du taux de complications infectieuses constitue un avantage déterminant de cette technique.

8 – Conclusion › Haut de page

Endospine® est utilisé par le Dr Destandau depuis plus de 12 ans et lui a permis d’opérer plus de 7000 patients essentiellement de hernies discales. Si l’apport de l’endoscopie peut paraître minime pour des situations habituelles, avec l’expérience il nous est apparu que son utilisation transformait le problème des hernies discales foraminales et des canaux lombaires étroits. En effet, la technique chirurgicale devient plus facile, bien réglée, et les suites opératoires sont infiniment plus simples. On peut penser qu’ à l’avenir ces techniques endoscopiques vont se développer et seront de plus en plus exigées par les patients.